Notre constat

Chaque année plus de 120.000 jeunes, en majorité issus de milieux défavorisés, quittent l’université sans aucun diplôme. Aux inégalité sociales et territoriales s’ajoutent, à partir du collège, des inégalités d’orientation, tenant spécifiquement aux choix scolaires. L’autocensure renforce cette mécanique du rétrécissement des opportunités, tout comme, et dans une forte mesure, les projets et stratégies des familles au lycée.

%d blogueurs aiment cette page :